Ecouter l'”Ouverture des Noces de Figaro” de Mozart dans sa cuisine présente des risques de chaplinite aigüe.
Je les avais pourtant prévenues, ces grandes folles.


Camille Villanove

Musicologue-médiatrice de la musique