La médiation de la musique 

au secours des annulations

« Merci pour ce concert-visio qui a permis à mes élèves et moi-même de nous évader, de profiter d’un axe culturel qui nous manque cruellement depuis le mois de mars !  ».

 Comme il est encourageant de recevoir un tel retour !  

Le « concert-visio » en question est une ces nombreuses actions alternatives qu’avec mes partenaires -orchestres, associations festivals- j’invente ces derniers mois. 

Objectif : maintenir une relation humaine et musicale avec le public.

 

Cette enseignante, cest Mathilde de Bailliencourt, professeure à l’école Saint Léon de Nancy. Le 11 décembre dernier, avec sa classe de CM1, elle devait assister à un concert éducatif donné par l’Orchestre de l’Opéra de Lorraine,  salle Poirel à Nancy. Annulation. Déception. Consolation : un courrier d’Elise Némoz, Responsable Education artistique et culturelle à l’Opéra arrive bientôt dans sa boîte mail : 

Chères enseignantes, chers enseignants,

Nous sommes heureux de vous retrouver en direct ce vendredi 11 décembre à 10h, pour 45 minutes de concert-visio avec vos classes. La musicologue et médiatrice Camille Villanove présentera à vos élèves les coulisses du travail d’orchestre, dans un format de 45 minutes adapté à une rencontre virtuelle.

Il en a fallu des réunions téléphoniques pour fabriquer cette forme hybride de concert éducatif ! Synchroniser cinq classes de trois villes différentes, sept musiciens dans deux formations et salles différentes de l’Opéra, la présentation depuis mon lieu de travail, la préparation de questions que les enfants ont adressées en direct aux musiciens, trouver une captation audiovisuelle permettant de voir et d’écouter l’orchestre de l’Opéra de Lorraine dans son intégralité, le temps d’une ouverture de Rossini.

Le jour J, je n’oublierai pas l’émotion ressentie au moment où les bouilles des quatre-vingt enfants sont apparues dans la fenêtre de mon ordinateur : joie d’être ensemble malgré tant d’empêchements;  serrement de coeur d’être loin les uns des autres, coincés dans l’oeilleton des webcams, le son des instruments parfois déformé par les aléas du wifi. 

Dans ce contexte, merci, MERCI madame la professeure d’avoir pris le temps de nous écrire ces lignes :  

« Mes élèves ont été d’une attention saisissante. Ils étaient ravis et moi j’étais heureuse de pouvoir leur offrir ce moment à l’école…hors de l’école. 

J’ai trouvé que cette “nouvelle” formule présentait des aspects très positifs : voir les coulisses de l’Opéra, pouvoir être en interaction avec les musiciens…des moments précieux vécus en direct. Bien évidemment, l’ambiance, la salle de concert et le son ne peuvent être égalés; néanmoins je pense que ces éléments sont complémentaires.

Cela fait maintenant plusieurs années que j’ai la chance de pouvoir assister avec ma classe à des concerts commentés; je trouve que la formule proposée ce vendredi était aussi très intéressante. Peut être que dans le futur nous pourrons faire découvrir à nos classes des concerts avec l’orchestre symphonique à l‘Opéra de Nancy et que nous pourrons aussi rencontrer les musiciens en visio …Cette situation sanitaire si déroutante nous montre que nous pouvons tout de même trouver des aspects positifs que nous pourrons utiliser ultérieurement. 


Camille Villanove

Musicologue-médiatrice de la musique